Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Mohács (prononcer „mohatche”): commune de 18 000 habitants située au bord du Danube, au Sud de la Hongrie, aux confins de l’actuelle frontière croate. Un nom qui ne dira certainement rien à nos compatriotes (1). Et pourtant.... Un lieu qui fut le siège d’une des plus tragiques batailles, non seulement de l’Histoire de Hongrie, mais de l’Histoire en général. Au point qu’aujourd’hui encore, près de six siècles après, les Hongrois en restent profondément marqués. Un véritable traumatisme, événement qualifié ici de „débâcle de Mohács” (mohácsi vész). Et il y a de quoi !

Ce 29 août 1526, l’armée ottomane de Soliman le Magnifique allait anéantir les troupes hongroises, marquant par là une occupation qui allait durer plus de 150 ans et diviser le royaume en trois (2). Et ce en à peine plus de deux heures.... Buda allait être prise un mois plus tard.

Version 1526....

Il faut dire que les Hongrois avaient tout fait pour aborder le choc dans les pires conditions. Un royaume affaibli par mille conflits, notamment entre la petite noblesse et les barons, plus soucieux de préserver leurs prérogatives que de s’unir contre un ennemi de l’extérieur. Profitant de la jeunesse du roi, Louis II (II. Lajos), à peine 20 ans, pourtant capable et décidé, mais peu soutenu. Un pays qui sortait par ailleurs d’une épidémie de peste, de plus en proie, outre les rivalités au sein de la noblesse, à un fort mécontentement de la paysannerie, sans compter les exacerbations nationales (conflit permanent entre sujets de souche magyare et sujets allemands).

Avec cela, une armée que le roi eut un mal fou à lever, „forte” (encore que le terme soit mal venu..) de 25 000 hommes  face à une armée ottomane de 50 000 hommes, parfaitement rôdée et équipée d’une forte artillerie, face aux misérables canons de leur adversaire. De plus, une troupe hétérogène, au sein de laquelle dominaient les éléments étrangers auxquels s’étaient joints des mercenaires. Résultat: écrasement des troupes du jeune roi qui périt lui-même dans le combat (noyé dans un marais lors de sa fuite), de même que périrent nombre de ses généraux, dont Pál Tomori, archevêque de Kalocsa, qui avait fort courageusement mené ses troupes. Bilan: 15 000 morts côté „hongrois”. Un désastre qui continue à faire couler des tonnes d’encre et sur lequel nous n’allons pas ici nous étendre.

Un pays divisé en trois....

Ce qui, par contre, demeure peu connu de beaucoup de Hongrois: 161 ans plus tard, presque jour pour jour, les troupes turques allaient se voir défaites par l’armée impériale, menée par Charles de Lorraine. Cela se déroula le 12 août 1687, précisément au même endroit. Une bataille assez peu connue et pourtant... Qui allait marquer le début d’une lente, mais inexorable, décadence de l’empire ottoman.

Version 1687...

Charles de Lorraine qui avait fait ses preuves, notamment par une brillante victoire remportée sur les Turcs 23 ans plus tôt (1664, Szentgotthárd) et venait, l’année précédente, d’assister à la libération de Buda (menée par Eugène de Savoie). Mais c’est sans nul doute cette „seconde” bataille de Mohács qui marqua le véritable tournant. Une déroute des troupes ottomanes qui, à égalité en nombre (60 000 de part et d’autre) perdirent 10 000 hommes contre à peine 600 du côté de la coalition impériale. Au point qu’elle fut suivie de mutineries au sein de l’armée ottomane,  obligeant le grand Vizir à prendre la fuite et regagner précipitamment Istanbul. Ici non plus, notre propos n’est pas de rentrer dans les détails d’un combat aux nombreux rebondissements, dont l’analyse dépasserait bien largement nos compétences. Sinon que de louer la sagacité de Charles de Lorraine qui eut la sagesse d’éviter toute précipitation dans le combat.

Le mémorial.

Par ces quelques lignes, notre but était simplement, sinon  de laver entièrement, du moins d’atténuer, la honte rattachée au nom de Mohács. Et aussi une occasion pour évoquer le courage de ces quelques résistants qui surent par la suite faire face avec une audace incroyable à l’occupant. Tels ces habitants de la ville d’Eger qui, à 2 100 contre 35 000 assaillants turcs (!), tinrent tête à un siège de 38 jours qui se solda par le départ – donc la défaite – des assaillants (1552). Moins heureuse fut l’issue d’un autre siège, celui de Szigetvár (1566), mais au cours duquel, les Hongrois, menés par le Comte Zrinyi (d’origine croate), firent également preuve d’un incroyable courage, lançant plusieurs sorties pour finir par céder après un mois de siège, mais non sans avoir causé de nombreuses pertes dans les rangs turcs, et ce malgré une forte infériorité en nombre. Ce ne sont là que deux exemples pris au hasard, qui suffiront à rappeler que, comme souvent dans leur Histoire (1848-49, 1956), il y eut également des âmes téméraires pour tenir tête à un occupant largement supérieur en nombre et en moyens.

Hommage leur soit ici rendu.

 

PW- 12 aout 2017           

 

(1): bien malheureusement, nos programmes scolaires  restent encore trop centrés sur notre Histroire nationale ou sur les grands conflits entre monarchies européennes. aux dépens du reste.

(2): Royaume occupé (Centre du pays, Est et Sud du Balaton). Royaume en principe „libre”, de fait placé sous le joug des Habsbourg: Nord et Ouest. Transylvanie, région montagneuse encore autonome (mais qui resta en partie sous influence turque contre les Habsbourg).    

(3): manqua à l’appel un renfort de 10 000 hommes promis par Szápolyai, voïvode de Transylvanie, mais qui n’arriva jamais.. Quant aux Habsbourg, ceux-ci étaient alors plus préoccupés par les conflits qui agitaient le reste de l’Europe que de se soucier d’un adversaire venu du Sud-Est. (Sans compter que la défaite hongroise fut une occasion rêvée pour mettre le grappin sur les restes d’un royaume jusque là indépendant. Tutelle qui allait perdurer jusqu’au Compromis de 1867.) 

Kövess minket!

Be-/ kijelentkezés

Blogíráshoz, videóajánláshoz jelentkezz be!

Francia szótárak

Hirdetés

Pierre Waline blogja

 

Bíró Ádám blogja Párizsból

 
 

Actualité sportive vue de Budapest

Francia idegenlégió blog

 

Baranyi Beatrix, Recto et verso

 

Állásajánlatok

A címoldalról ajánljuk

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Franciatanárok

  • 1
  • 2

A Blog szerzői

  • 1
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó