Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Alors qu’en décembre 1790, Joseph Haydn se préparait à partir pour Londres, Mozart lui déclara: „Vous n’êtes pas fait pour courir le monde,  vous parlez trop peu de langues”. Et Haydn de le rassurer: „Oh! La langue que je parle est comprise dans le monde entier!”.  Ce qui est bien vrai! (1)

La musique, langage universel: nul ne saurait le contester. Mais aussi, d’une certaine façon, un message d’amour, du moins d’harmonie et d’entente entre les hommes ? Beaucoup l’affirment. Et les exemples ne manquent pas. Je citerai au hasard les titres d’ouvrages de deux grands chefs (de styles, d’époques et d’horizons différents): Josef Krips „Pas de musique sans amour „ (2) et Jean-Claude Casadesus „Le plus court chemin  d’un coeur à l’autre”. Propos confirmés par - ...pardonnez du peu!.. - un certain Ludwig van Beethoven (3): „Partie du coeur, puisse-t-elle aller au cœur” (en marge de la partition de sa Missa solemnis) et „Rien n’est plus beau que de répandre les rayons de la divinité sur mes frères humains.” (Testament de Heiligenstadt). Et Berlioz de renchérir: „Pourquoi séparer l’amour de la musique? Ce sont les deux ailes de l’âme.”

Un peu idéaliste, voire naïf, tout cela ? Peut-être.., par exemple si je pense à Wagner. Malgré tout, j’y crois.... Ou veux y croire...

Pourquoi cette entrée en matière ?  Pour réagir contre une tendance qui consisterait à s’accaparer d’une façon parfois excessive le génie d’un artiste, à le récupérer comme „exclusivement sien” au plan national. Qu’il n’y ait surtout pas de malentendu: chaque nation se doit d’honorer la mémoire de ses grands hommes et je ne peux que me féliciter des centenaires, bi-centenaires et autres commémorations. Ne serait-ce, déjà, parce que j’y vois prétexte à éditer, rééditer, diffuser, rediffuser des œuvres que l’on aurait autrement  tendance à délaisser. Je pense par exemple à l’enregistrement des œuvres complètes de Beethoven par  Deutsche Grammophon en 1970 (4) Que les Hongrois fêtent une année Liszt ou les Polonais une année Chopin, le monde entier s’en réjouit, c’est évident ! En témoigne le succès des concerts et récitals  montés dans les instituts culturels à travers le monde.

Paul Grech: Beethoven's 9th (photo: http://raptusassociation.org)

Chacun (= chaque peuple, représenté par un Etat) a donc un devoir de „mémoire” à assumer; car, s’il ne le fait pas, qui le fera mieux que lui à sa place (ne serait-ce que pour coordonner le tout dans le dédale des intitiatives privées) ?  Jusqu’ici, nous sommes tous d’accord.

Mais d’accord aussi pour reconnaître le langage universel de la musique. ...Et l’appartenance de ses oeuvres au patrimoine de l’humanité toute entière. Bon...il est vrai que Chopin, nostalgique de son pays (mais d’origine lorraine..), a rédigé une foule d’œuvres d’inspiration nationale (les polonaises!) et Liszt, peut-être plus universel, nous a laissé ses fameuses rhapsodies et la fantaisie hongroise, voire des oratorios et messes inspirés par le contexte local. Mais c’est par contre à un Allemand que nous devons les mélodies les plus jouées dans les restaurants de Budapest: les danses hongroises de Brahms. Allemand typé du Nord qui vécut à Vienne. Liszt, le Hongrois, et Chopin, le Polonais, se côtoyèrent dans les salons parisiens. Rossini „Italien” par excellence, fut la coqueluche des Viennois et passa sa longue retraite à Paris. Et Händel, natif de Halle (Saxe), se voit souvent considéré, avec Purcell, comme le plus grand musicien „anglais” de son époque.

Au moment où j’écris ces lignes, j’écoute un enregistrement de Beethoven par Lili Kraus. Née à Budapest,  citoyenne britannique décédée en Caroline du Nord et descendante d’un artisan...tchèque. Voilà qui me plaît! Juste avant, j’ai écouté sur la radio (5) un entretien avec le chorégraphe Pál Frenák, Hongrois établi, je crois, à Paris, dont je ne sais trop quelle est sa nationalité. Et peu importe! Son génie ne connaît pas de frontière, ni d’ailleurs de langue, la danse – ou plutôt l’expression corporelle – qu’il représente étant tout aussi universelle que la musique (6). Plus près de nous, je pense à la chanteuse et poétesse hongroise Ágnes Bárdos-Deák qui n’hésite pas à chanter en slovaque et à évoquer des origines slaves (polonaises, je crois). Voilà un bel exemple !

_________________________________

(1) Remarque affectueuse et nullement méprisante dans la bouche de Mozart.  Et Mozart d’ajouter: „Je crains que nous ne nous fassions nos derniers adieux en ce monde.” Il devait effectivement quitter ce monde 12 mois plus tard.... Faisait-il allusion, par instinct, à son propre destin ou à l’âge de Haydn (58 ans)? Nul ne le saura précisément, encore que je penche pour la première explication. Mozart – qui n’avait alors que 34 ans – pensait à la mort de façon quasi obsessionnelle.

(2) „Ohne Liebe kann man keine Muzik machen”

(3) Beethoven avec qui je me targue de partager deux particularités. Un handicap: sourd comme un pot. Et une vertu: sensible au charme des Hongroises...  La comparaison (outre nos origines flamandes) s’arrête malheureusement là.

(4) Et oui! Car, outre ses symphonies et oeuvres instrumentales ou de chambre, cela a été pour beaucoup l’occasion de découvrir des pièces rarement jouées, tels ses lieder, ou merveilleuses transcriptions de chants irlandais, écossais, à ne surtout pas négliger.

(5) Klubrádió, 14 octobre („Az ötös”)

(6)  né de parents sourds-muets ce qui explique qu’il s’initia très tôt au langage des signes, avant même de pouvoir s’exprimer correctement par la parole. Probablement une explication, non seulement à sa vocation,  mais aussi  à son ouverture au-delà d’un simple langage national.

Kövess minket!

Be-/ kijelentkezés

Blogíráshoz, videóajánláshoz jelentkezz be!

Francia szótárak

Hirdetés

Pierre Waline blogja

 

Bíró Ádám blogja Párizsból

 
 

Actualité sportive vue de Budapest

Francia idegenlégió blog

 

Baranyi Beatrix, Recto et verso

 

Állásajánlatok

A címoldalról ajánljuk

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Franciatanárok

  • 1
  • 2

A Blog szerzői

  • 1
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó