Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

S’il est un secteur qui devrait en principe fleurir en Hongrie, c’est bien celui des industries du papier et de l’imprimerie (accessoirement, de la colle). Du moins à en juger par ces campagnes d’affichage qui font rage, ces temps-ci, à Budapest. Le phénomène n’est pas nouveau, certes, mais il prend depuis quelque temps une ampleur impressionnante. On en voit partout.

Après les campagnes anti-migrants, puis anti-Bruxelles lancées ces dernières années par le gouvernement,   c’est maintenant Soros qui en est devenu la cible. Soros, on le sait, ce milliardaire juif américain d’origine hongroise qui finance maintes associations de par le monde. Accusé notamment de prendre la défense des migrants. Pour le coup, la campagne est montée d’un cran: toute la ville couverte d’affiches, du métro aux murs de la ville en passant par les arrêts d’autobus et de tram. (Rien qu’à ma station, j’en  ai comptées 16 d’un côté, 17 de l’autre tout le long de l’escalator...). Soros y est représenté goguenard (bref, la caricature du juif rigolard et roublard..) avec, pour légende: „Ne laissons pas  Soros rire en dernier lieu”. Lá dessus, réplique immédiate de l’opposition. Paradoxalement représentée par son parti d’extrême droite, le Jobbik, pourtant guère favorable à Soros et non réputé pour être particulièrement philosémite... Avec le texte suivant: „Vous travaillez. Ils vous volent. Donc pas d’argent  pour la santé (variante: l’enseignement).” Ornées des photos du Premier ministre et d’un de ses oligarques protégés.

   

Réplique immédiate du gouvernement: faire voter une loi interdisant aux partis politiques de procéder à des affichages publics en dehors des périodes de campagne électorale. Loi qui fut dans un premier temps retoquée par le Parlement, car n’ayant pas obtenu, à une voix près, la majorité des deux tiers requise par la Constitution. Qu’à cela ne tienne! La loi fut relookée en „Loi pour la protection du paysage urbain” et put donc ainsi passer sans problème sur majorité simple.  OK. Mais... voilà-t’y pas, que, ces deniers jours, la ville se voit à nouveau couverte d’un contre-affichage. Émanant, cette fois, non des partis, mais d’un mystérieux anonyme. Avec la légende suivante: „Un peuple, ça ne peut se voir interdire, mais un gouvernement, ça  peut se voir renverser”. Prochaine étape, donc: amendement à la loi qui étendra l’interdiction aux personnes privées. A suivre. Le hic: n’étant pas parti politique, le gouvernement conserve toujours son droit d’affichage, sous prétexte  d’informer la population (traduction: „Citoyens, rassurez-vous! Nous vous protégeons contre nos ennemis de l’extérieur”).

     

         Jobbik                                              Anonyme          

Le plus cocasse: les affiches anti-Soros ont été retirées en catastrophe sur instances du gouvernement (en priorité sur la voie d’accès à l’aéroport). Et oui! Mais pourquoi donc? Tout bonnement à la veille des championnats du monde de natation et sports nautiques qui se tiennent actuellement à Budapest: que les journalistes étrangers ne les voient pas (1).  Que l’on se rassure: des proches de Viktor Orbán viennent de déclarer que ce n’est que partie remise en attendant une reprise de plus belle pour l’automne. Le Pemier ministre venant lui-même d’y faire allusion (2).

J’avoue pour ma part attendre la suite avec impatience. Un avantage, au moins, quel que soit le contenu de ces placards: cela nous épargne provisoirement, du moins en partie, de ces  affichages publicitaires dont on nous matraque sans cesse. La réaction de la population? D’après ce que j’en vois: plutôt blasée, presque indifférente, voire un peu amusée pour certains... (Il faut dire que, à la différence de la province majoritairement favorable à Viktor Orbán, la population de la capitale, d’après un récent sondage, placerait l’opposition „démocratique” devant la coalition Fidesz-KDNP, soutien du gouvernement  (3) ).  

Que l’on ne m’accuse pas ici à nouveau de vouloir insidieusement prendre parti. D’autant que Soros ne passe pas à mes yeux pour être un ange. Encore que, par le passé, il ait largement couvert le pays de dons (4). Je me borne à réagir en spectateur, mi agacé, mi amusé.  Et reconnaissons au moins à cette campagne un avantage: pour beaucoup, la majorité, qui n’avaient jamais entendu parler de ce George Soros, cela lui fait un peu de pub gratuite (mais onéreuse pour le contribuable hongrois: 50 millions d’euros - 16 milliards de forints - en cout cumulé).

Décidément, on ne s’ennuie pas par ici....

(Amateur d’opéras, je repense ici à „La Grande duchesse de Gérolstein”. Pour le coup, je tire mon chapeau aux acteurs de la vie publique hongroise qui surpassent en imagination les librettistes d’Offenbach.)

Le lecteur jugera par lui-même....

PW – 23 juillet 2017

 

(1):  certains rappellent à ce sujet que les autorités nazies en firent autant à la veille des Jeux d’hiver de Garmisch en 1936. Je me garderai bien, pour ma part, de faire tout rapprochement...
(2): discours prononcé le 22 juillet à Tusnádfürdő, Transylvanie („Nous pourrons nous montrer encore plus durs”) où il a au passage accusé la Commission de Bruxelles de se laisser mener par le bout du nez par George Soros.
(3). A 35% contre 27 %. Ceci dit, une opposition totalement désunie qui n’a guère de chances de renverser la majorité actuelle, sauf miracle. (Sondage Republikon. 29 juin-3 juillet)
(4). Dont un don de 100 millions de dollars en soutien aux victimes de la tragédie des boues rouges (2014) et le financement de nombreuses bourses (dont profita entre autres Viktor Orbán, alors qu’il était encore étudiant.)

Kövess minket!

Be-/ kijelentkezés

Blogíráshoz, videóajánláshoz jelentkezz be!

Francia szótárak

Hirdetés

Pierre Waline blogja

 

Bíró Ádám blogja Párizsból

 
 

Actualité sportive vue de Budapest

Francia idegenlégió blog

 

Baranyi Beatrix, Recto et verso

 

Állásajánlatok

A címoldalról ajánljuk

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Franciatanárok

  • 1
  • 2

A Blog szerzői

  • 1
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó