Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

S’il devait rester un mot que le monde associerait encore à la France, ce serait peut-être, après "Napoléon” celui de "Quatorze juillet” ou de "Bastille”. Sans forcément savoir tout ce qu’il recouvre, sinon l’occasion de faire la fête et de jouer aux saltimbanques sur les Champs Elysées..(à la grande joie de notre président et des touristes américains).

Que recouvre cette date? Peu et beaucoup à la fois. L’occupation par 1 000 Parisiens un peu excités d’une vielle bâtisse, prison (de luxe) pour quelques délinquants égarés et surtout, réserve d’armes et de munitions.  Le motif: la panique créée par l’annonce de troupes massées autour de Paris (30 000 hommes). Ce fait divers aura des suites énormes: réveil des campagnes, nuit du 4 aoùt (qui abolit le régime féodal, date à mon sens autrement plus importante..), Déclaration des Droits de l’Homme du 26 août.

... Et la "Marseillaise”, bien sûr ! Au départ chant de guerre destiné à l’Armée du Rhin (1792) en marche contre les Autrichiens et Prussiens, puis aux Volontaires du Midi (d’où son nom). Devenu hymne national seulement plus de 80 ans après... Hymne dont la musique est très largement connue (j'ai même  soupconné Mozart d’en avoir repris le thème dans l’allegro initial de son 25ème concerto K 503.*). Les paroles moins. Et c’est tant mieux car rarement je n’aurai lu texte aussi – comment dire pour ne pas choquer?..- contestable.   "Qu’un sang impur abreuve nos sillons!”, comme c’est poétique et profond!   "Qui viennent jusque dans nos bras..” ..nous piquer nos compagnes:...je ne m’en vanterais pas... Sans vouloir flatter mes amis Hongrois, je trouve leur hymne mille fois plus beau et plus digne.

Hongrie... France. Justement c’est là où le sujet m’intéresse, à savoir de comparer... peut-être pour aider à mieux comprendre les différences d’approches.

Hongrie... France. Justement c’est là où le sujet m’intéresse, à savoir de comparer... peut-être pour aider à mieux comprendre les différences d’approches.

A mes yeux (mais je ne suis pas historien), l’un des grands acquis de la Révolution aura été de forger une conscience nationale dans le peuple. Certes, pas d’emblée et non sans de sérieuses remises en question (cf. la résistance des Vendéens), mais tout de même...  Mouvement de solidarité favorisé par l’entrée en guerre contre les troupes de l’empereur d’Autriche et du roi de Prusse, consacré lors de la victoire de Valmy.

Quoi de tel en Hongrie? Certes, les Hongrois aussi, se seront soulevés contre l’étranger. Guerre d’indépendance menée contre les troupes autrichiennes par Ferenc Rákoczi, prince de Transylvanie qui a su rassembler une troupe issue du peuple, paysans et serfs hongrois, slovaques et valaques (1704-1711). Et surtout  la guerre d’indépendance de 1848-49 que nous n’avons plus besoin de présenter. Toutes deux (comme toujours pour les Hongrois..) ponctuées par échec et répression.

Où est donc la différence? Enorme. Tout d’abord par le rôle du peuple. Si, en Hongrie, une majeure partie du peuple se sera associée aux combats (cf. le triste destin du poète Petőfi), le mouvement n’en resta pas moins pris en main par des membres de la haute aristocratie.

Côté hongrois, il ne s’agissait ni plus ni moins que de retrouver l’indépendance d’un royaume ou d’une principauté face à l’oppression d’un souverain étranger. Côté français, il s’agissait de faire face à l’intervention de souverains étrangers, contre son propre roi (et c’est là l’essentiel). Une intervention, donc, dirigée non pas "contre” un pays (au contraire dans la mesure où l’on vient au secours du roi de France!), mais contre un régime, contre un peuple...

Seconde différence:  le rassemblement en France de peuples d’horizons divers autour d’une idée devenue réalité, celle de la République. Horizons aussi divers que celtes, latins, germains, normands,  flamands, etc. Autant de peuples différents, au départ plus ou moins rapprochés (en partie seulement) par la vague compréhension d’une même langue, le français (que le jeune Bonaparte lui-même massacrait avec un terrible accent corse!).

En Hongrie, cela aurait peut-être pu se faire, mais le coche fut lamentablement raté, en tous les cas en 1849 où les Habsbourgs surent habilement jouer sur les hostilités, notamment avec les Croates...

Même si, bien évidemment (et fort heureusement), ils constituent une population très mélangée, les Hongrois me semblent ressentir très fortement leur appartenance à une nation homogène, celle des Magyars directement issus des tribus d’Árpád arrivées en bloc voici onze siècles (avec un cas un peu à part pour les Sicules, encore "plus” Magyars...). Des tribus arrivées en bloc suivies de la création "en bloc” d’un royaumne déjà bien structuré par le roi (Saint) Etienne 1er (malgré les luttes de ses opposants païens).

Pour moi, rien de cela en France. Où le royaume ne s’est développé que progressivement par étapes. Que l’on pense à la lutte sans pitié menée entre Louis XI, roi de France et Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, à l’arrivée tardive (1491) de la Bretagne par mariage (après des fiançailles avec le Prince de Galles!) ou aux comtes de Provence qui furent au départ vassaux de la Bourgogne.... Bref, malgré le stupide "nos ancêtres le Gaulois” de mon enfance, rien de très simple...

En Hongrie, si! Même si la couronne ne fut que peu portée par des princes magyars, voire par moments partagée entre deux têtes, le sentiment n’en demeure pas moins très fort d’une appartenance commune à une nation, à une "hongritude”, "magyarité” ("magyarság”). Sentiment qui reprend même aujourd’hui une ampleur considérable.

Un simple test: comment réagirait un Hongrois au mot "republikánus” (ou "a köztársaság értékei” /les valeurs de la République)? Je crois qu’il en sourirait gentiment. Comment réagirait un citoyen français (d’origine alsacienne, bretonne, auvergnate ou marocaine) au mot "francité”? Il sourirait tout autant... (à moins de voter Marine Le Pen).

Dans un article consacré à la nouvelle Constitution hongroise, un journaliste a entamé son papier par cette déclaration:

"Nous, membres de la Nation française à l’orée de ce nouveau millénaire et au nom de tous les Français déclarons solennellement : Nous sommes fiers que Clovis ait posé, voici mille cinq cents ans les fondements de l’Etat français en faisant entrer notre nation dans l’Europe chrétienne. Nous reconnaissons, pour notre nation la vertu unificatrice de la chrétienté. // Il suffit de remplacer « France » par « Hongrie », « Français » par « Hongrois » et « Clovis » par « le roi saint Étienne » et on obtient le début du  préambule – d’ailleurs  intitulé « profession de foi nationale » (« nemzeti hitvallás »)  de la nouvelle Constitution hongroise.(Luc Rosenzweig, Causeur, 25 mars 2011)

Sans vouloir me prononcer ici sur le texte (je l’ai déjà largement fait), je me bornerai à conclure « No comment ».

C’est d’ailleurs, pour ce qui est de la France, cette notion de rassemblement autour de valeurs communes de citoyens d’origines et de religions diverses qui me rend optimiste pour mon pays, et ce, malgré les aboiements de quelques uns… et les disparités sociales – souvent scandaleuses - dont nous souffrons encore beaucoup trop… Mais le fond et l’esprit demeurent..

Comme il serait bon de retrouver cette diversité en Hongrie ! Pour l’instant, je rêve, mais peut-être ce rêve deviendra-t’il un jour réalité….


* Mozart et la Marseillaise : la concerto de Mozart ayant été composé 6 ans avant la Marseillaise, il n'a donc pas pu s'en inspirer. Mais les thèmes sont si semblables qu'à moins d'un curieux hasard, je me demande si ce n'est pas le camarade Rouget de Lisle qui est allé emprunter l'idée à son feu confrère autrichien...Faites le test!

Kövess minket!

Be-/ kijelentkezés

Blogíráshoz, videóajánláshoz jelentkezz be!

Francia szótárak

Hirdetés

Pierre Waline blogja

 

Bíró Ádám blogja Párizsból

 
 

Actualité sportive vue de Budapest

Francia idegenlégió blog

 

Baranyi Beatrix, Recto et verso

 

Állásajánlatok

A címoldalról ajánljuk

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Franciatanárok

  • 1
  • 2

A Blog szerzői

  • 1
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó