Bienvenu sur www.francianyelv.hu   Click to listen highlighted text! Bienvenu sur www.francianyelv.hu Powered By GSpeech

Blogok

"A blog egy olyan periodikusan újabb bejegyzésekkel bővülő weboldal, amely ezek sorozatából áll, függetlenül attól, hogy mi az oldal témája, formája és hogy nyilvánosan elérhető-e. A bejegyzések leggyakrabban – de nem szükségszerűen – fordított időrendi sorrendben vannak. A blogok többsége nyilvános weblapként működik bármely internethasználó által elérhetően." (Wiki)

A blogban megjelenő írások a szerzőik véleményét tükrözik, egyben ők az írásokhoz kapcsolódó jogok birtokosai és kötelezettségek viselői. A jogsértő tartalmat itt jelezheted.

Indíts Te is blogot a francianyelv.hu-n!

Racontez vos expérience en Hongrie et à Budapest dans un blog, donnez votre avis, partagez vos plus belles photos et lisez les blogs des autres voyageurs !
Comment créer un blog sur francianyelv.hu ? (Avec vidéos)

Il n’y a pas de temps à perdre

J’ai ressenti le besoin de dire un mot, voire, d’entreprendre quelque chose pour défendre l’idée que je me fais de l’Europe. Non pas de l’Union européenne actuelle mais de notre continent, de notre civilisation.

Concert en sol majeur à l’Académie de Musique de Budapest... ...une soirée revigorante.

Suivant la série des symphonies parisiennes et composée quelques années avant la grande série des symphonies londoniennes (93-!04), la 88ème symphonie en sol de Haydn est probablement l’une des plus jouées du compositeur.

 

Barenboim-Fischer: rencontre de deux grands musiciens, hommes de coeur et amis à la Grande Synagogue de Budapest (concert de bienfaisance)

Le 1er mars 2016, Simon Rattle, Daniel Barenboim et Ivan Fischer donnaient à Berlin un concert gratuit à l’attention des réfugiés et de ceux qui leur viennent en aide. 

 

...Quand la cour de Versailles s’invite à Budapest...

Décidément, nos compatriotes ont la cote, ces temps-ci, auprès des formations musicales hongroises. Après le choix de la France comme pays invité par l’Orchestre du Festival d’Iván Fischer (Budapesti Fesztiválzenekar –BFZ) dans le cadre de l’opération „Passerelles sur l’Europe” (*), c’est au tour de la formation Orfeo, groupe spécialisé dans les répertoires de musique baroque et classique, de choisir un programme de musique française pour fêter ses 25 ans.

Sous le titre „Musiques pour la cour des trois rois” (Louis XIV, XV, XVI), l’orchestre nous proposait un programme regroupant des extraits d’opéras français des XVIIème et XVIIIème siècles:  Lully, Rameau, Leclair, Mondonville, Gluck, Destouches, Royer, Dauvergne, Philidor et autres. Ceci en étroite collaboration avec son partenaire permanent, le Centre de Musique baroque de Versailles (CMBV). Le CMBV qui nous présente ainsi le programme „Des airs brillants, des chœurs d’apparat, des pièces orchestrales chamarrées témoigneront de la splendeur de la musique versaillaise pendant plus d’un siècle.” L’orchestre hongrois - jouant sur instruments d’époque - était accompagné par sa chorale attitrée, le choeur Purcell, ainsi que de deux chanteurs français, le baryton Thomas Dolié et la soprano Chantal Santon-Jeffery, auxquels se joignait la jeune soprano hongroise Emőke Baráth. Ces deux dernières déjà entendues - et appréciées - à plusieurs reprises sur la scène de Budapest. Le tout sous la baguette de son fondateur, György Vashegyi.

 

Aquarelle de J.F. Heurtier

Crédit photo: CMBV/Artcurial

A noter tout d’abord une idée originale. Au lieu de nous offrir une suite, quelque peu fastidieuse, d’arias et de choeurs isolés, le tout nous était présenté fondu dans une sorte d’opéra imaginaire, sous le titre „Opéra pour trois rois”. Regroupant non moins de quinze compositeurs....et 28 extraits d’opéras et de ballets.  Autre mérite des organisateurs: à côté de noms connus, tels que Gluck, Rameau ou Lully, nous étaient également présentés des airs de compositeurs presque totalement ignorés du grand public, tels Destouches, Royer ou encore Philidor. Pour beaucoup en première audition sur la place de Budapest. Pour assurer la cohésion de l’ensemble et une certaine continuité dans l’action, les intervenants se sont vu attribuer en la circonstance un rôle symbolique conservé tout au long de la représentation, à savoir la Gloire (Emőke Baráth), la Renommée (Chantal Santon-Jeffery) et Appolon (Thomas Dolié).

 

 

Avant de parler des musiciens, un petit coup de chapeau revient tout d’abord au directeur artistique du Centre de musique baroque de Versailles, Benoît Dratwicki, qui a réalisé ce montage. Car, à l’écoute, l’ensemble sonnait de façon parfaitement cohérente, alternant avec bonheur ouvertures, intermèdes orchestraux, choeurs, airs, marches et musiques de ballet, avec même un brillant final (extrait des Indes galantes). Comme dans un opéra en deux actes. Et pourtant, rassemblant, rappelons-le, des oeuvres de non moins de quinze compositeurs différents recouvrant une période de plus d’un siècle.

Au plan musical, les trois solistes se sont montrés au dessus de tout éloge, comme l’on pouvait s’y attendre, notamment la soprano hongroise Emőke Baráth, déjà mille fois entendue sur la scène hongroise et dont j’admirerai toujours – outre le charme – cette voix si claire et si pure. Mais c’est peut-être au choeur que revient la palme, encore que tous, chanteurs, orchestre et choeur, se soient montrés de haut niveau. Un choeur dont on aura admiré entre autres la remarquable clarté (peut-être due à un effectif relativement réduit) et une parfaite diction. Et les solistes, bien sûr (deux sopranos, un baryton), les deux chanteurs „versaillais” (Ch. Santon-Jeffery, Th. Dolié) étant d’ailleurs déjà connus du public hongrois.

Quant à l’orchestre Orfeo, nous avons déjà eu l’occasion d’en vanter les qualités, notamment cette si belle clarté des timbres et, grâce à la baguette de son chef György Vashegyi, cet entrain, ce ton vif, mais nullement agressif, qui contribuait à animer le tout.

Avec, pour ma part, quelques découvertes, parfois surpenantes, tel ce merveilleux dialogue entre la soprano (E.Baráth) et le choeur dû à la plume de Jean-Marie Leclair („Viens, amour”, extrait de Scylla et Glaucus), mais aussi, dans un tout autre genre, ce choeur de l’Itlaien Niccoló Piccinni (Atys), qui passait pourtant - à tort – à mes yeux comme le symbole de l’opéra italien, et pourtant s’inscrivant ici dans la plus pure tradition française (**). Et puis, pour ne rien gâter, un concert – pardon... un „opéra”.. – qui fut l’occasion de réentendre des grands classiques du genre, tels des extrait du merveilleux „Iphigénie en Tauride” de Gluck ou encore ce ballet des „Indes galantes” de Rameau (Air des Sauvages).

Bref... Pour un opéra „pour trois rois”, le public hongrois aura, pour le temps d’une soirée, pris place dans la loge royale et, à en juger par les nombreux rappels, y aura pris grand plaisir.

Un petit coup de chapeau, pour terminer, aux musiciens qui devaient sauter le lendemain dans l’avion pour se produire le soir même au château de Versailles (Opéra royal). Où je les aurais bien volontiers accompagnés...

 

PW – 24 nov. 2016

(*): cf. „La France à l’honneur au  Palais des Arts  de Budapest” (sept. 2016).

(**): censées opposer les écoles italienne et française, les oeuvres de Gluck et Piccinni suscitèrent à l’époque une vive querelle, en partie attisée par nos encyclopédistes. Mais une querelle dont les deux compositeurs, par ailleurs en bons termes, se tinrent sagement à l’écart.

 

 

Cikkfeltöltés / Publication d'un article

Képfeltölés / Uploader des images

Kövess minket!

Be-/ kijelentkezés

Blogíráshoz, videóajánláshoz jelentkezz be!

Francia szótárak

Hirdetés

Keresünk...

Munkatársakat

Mániád a francia ? Lehetne jobb is ez a honlap ? Lenne kedved szerkeszteni valamelyik rovatot, esetleg olyat, ami még nincs is ? Ne habozz, keress meg! Végzettség nem feltétel. Vigyázat, egyelőre nonprofit tevékenység! :-( Lásd még a Témák, amiket szeretnék feldolgozni, de... blogbejegyzést! Vagy ha szabadon szeretnél garázdálkodni, indíts blogot nálunk!

Pierre Waline blogja

Bíró Ádám blogja Párizsból

 

Actualité sportive vue de Budapest

Francia idegenlégió blog

Herblay406 - Párizstól északra

 

Baranyi Beatrix, Recto et verso

 

 

Állásajánlatok

A címoldalról ajánljuk

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Franciatanárok

  • 1
  • 2

A Blog szerzői

  • 1
Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech