Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Bíró Ádám blogja

Bíró Ádámmal készült interjúnkat itt olvashatod. A cikk alján pedig a Klubrádióban vele készült interjút találod.

Indíts te is blogot a francianyelv.hu-n!


Des amis qui me voul
aient du bien m’ont reproché plus que le ton, l’humeur qui sous-tendait certains de mes billets récents. Ils me trouvaient sombre, cafardeux, pessimiste. Ce que je ne suis pas.

Myosotis (Myosotis scorpioïdes Linné), Vergißmeinnicht, niezapominajka, forget-me-not, nefelejcs, nontiscordardime, nu-mă-uita
Message. Un moment, dans la nuit du dimanche 30 mars, j’ai pensé qu’il ne faisait pas bon d’être oto-rhino en France ces jours-ci. Comme suite aux élections municipales, tous les politiciens dont, pour mon déplaisir et par une déformation pathologique je retiens les noms inutiles, tous, de l’extrême ailleurs au centre radical, ont « entendu le message ». Ils l’ont répété à satiété, sur les ondes, sous les ondes, « j’ai entendu le message », « nous avons entendu le message », « le gouvernement a dû entendre le message ». Tout le monde entend très bien, plus besoin de médecin. Et puis quelques jours après, le lecteur-écouteur-voyeur de base de mon espèce a pu se rendre compte que personne n’avait rien entendu. Il y avait un message ? Les oto-rhinos peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Et les ophtalmos peuvent opérer les yeux fermés. Puisque personne ne voit rien, non plus.

Mes parents, just married, ont été les premiers locataires, en 37, d’un immeuble à Budapest, à deux rues du Danube, dans un quartier gagné sur des terrains vagues à la fin du XIXe siècle, l’Ujlipótváros. Ils y sont restés jusqu’à leur mort.

Edvard Munch, Le Cri, 1893, tempera sur carton, Musée Munch, Oslo

Nous sommes depuis peu en 2014. En feuilletant des livres sur la Grande Guerre, je tombe sur la phrase suivante : « En 1914, lorsque l’Allemagne et la France commencent à se battre, l’intellectuel allemand Walter Benjamin entame la traduction des œuvres du poète français Charles Baudelaire. »

Afin de ne pas succomber à la tristesse qui suit les grandes réjouissances… Halte : ce n’est pas ce que dit mon poète polonais préféré, Guillaume Apollinaire, pour qui « la joie venait toujours après la peine… », ce qui laisserait supposer qu’il n’était pas très polonais, et peut-être même pas d’Europe centrale, allez savoir... Je recommence : la grande fête œcuménico-gastronomico-financière est derrière nous et de grandes festivités politiques nous attendent, je parle du réveillon du Nouvel An et des différentes réjouissances électorales. Assez importantes en France ; capitale en Hongrie (l’occasion de faire tomber un régime honteux, car s’il ne tombe pas, on peut se demander s’il y aura encore des élections). Je vous offre donc, comme il y a un an, trois blagues.

Mesdames, montez chez moi pour voir mes photos d’ailleurs. (Les messieurs peuvent les regarder sur internet.)

„ Travailler plus pour gagner plus!” Tel est le slogan qui, en Hongrie, revient sans cesse à la...
Si je vous dis 6 décembre, vous me répondrez: „la fête des Nicolas, Colin et Colas, sans oublier...
Les amateurs de cinéma connaissent vraisemblablement la trilogie de Francis Veber sur les...
Könnygázzal oszlatták szombaton a francia rendőrök az üzemanyagadó emelése ellen tüntető "sárga...
Le mélomanes le savent bien, nombreuses sont les dynasties ou liens de famille que l´on pourrait...
Trois bonnes raisons de nous rendre à ce concert.
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó