Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

 

 

(sur la base de propos recueillis par Éva Vámos et Pierre Waline)

 

«Festival» : manifestation à caractere festif, organisée à époque fixe (Wikipédia).

Lorsque ses fondateurs Zoltán Kocsis et Iván Fischer choisirent de baptiser ainsi l’orchestre du Festival de Budapest (Budapesti Fesztiválzenekar), comme ils étaient inspirés !  C’était en 1983 et sa destination initiale était effectivement de ne se produire que de façon saisonnière. Mais à partir de 1992, l’orchestre devint permanent. Donc «à époque fixe »: non. Mais «de caractère festif » : que oui ! Car chacune de ses interventions est effectivement accueillie comme une fête. Une phalange désormais reconnue par la presse (New York Times, Le Figaro)comme parmi les meilleures au monde. Grâce à son chef Iván Fischer. 

Iván Fischer qui donna récemment une conférence de presse dans l’appartement de famille qu’il a aménagé en «appartement de scène» (színházlakás) face à l’opéra.

 

     

Dans une intimité empreinte de simplicité et de chaleur - toute à son image -, le chef présenta aux journalistes le programme de la saison 2015-2016 (1) programme où l’accent est mis, au-delà des concerts traditionnels en salle, sur des interventions «hors les murs». Pour aller au-devant du public, notamment des jeunes, des tout jeunes et des familles ou en multipliant les tournées à l’étranger. Car, pour Iván Fischer, l’important n’est pas de jouer parfaitement (ce que, de toute façon, son orchestre réalise), mais de savoir s’adapter, ne pas s’enfermer dans la routine, se renouveler, changer de cadre et de public pour gagner ainsi en souplesse et, surtout faire aimer la musique à un plus large public possible. Un peu à l’instar de ce que fait en France un Jean-Claude Casadesus.

Tels ces concerts-chocolat de 16h30 (kakaókoncert) destinés aux plus petits : 11 dans l’année, dont un spécialement consacré aux enfants autistes (Autizmusbarát kakaókoncert). Ou encore les Midnight musics où, quatre fois par an,  le chef et sa phalange n’hésitent pas à côtoyer le monde des discos pour aller la nuit au devant des adolescents : un franc succès. Parallèllement à cela, Iván Fischer et son orchestre s’emploient à encourager l’enseignement de la musique en allant dans les écoles avec un temps fort dit «Pique-nique familial » : une journée au cours de laquelle parents et enfants auront tout le loisir de côtoyer les musiciens, découvrir leurs instruments, voire les essayer (cette année, le 7 juin).

Et, cerise sur le gâteau, Fischer et ses amis vont nous offrir cette année un immense Concert dansant en plein air, sur la place des Héros de Budapest (TérTáncKoncert) sous le mot d’ordre à l’adresse des enfants  «Viens danser avec nous». Tandis que l’orchestre jouera le Songe d’une Nuit d’été, plus de 200 enfants venus de province, issus de milieux en difficulté (dont la moitié de roms) danseront au pied du podium. Cette manifestation, ouverte à tous, viendra presque à point pour fêter l’été - d’où le choix de l’œuvre - puisqu’elle se tiendra le 18 juin.

Autre trouvaille du chef : le montage de concerts-surprise (Titokkoncert, «Concert secret ») dont le programme n’est révélé au public qu’au tout dernier moment. Telles les trois soirées qui clôtureront l’année les 26, 27 et 28 décembre prochains. Des concerts «surprise» de tout points de vue, non seulement le programme demeurant inconnu, mais le chef y réservant des effets inattendus; telle cette danseuse émergeant de derrière le timbalier pour accompagner le Boleró de Ravel ou ces musiciens se mettant à danser au son du Tango de Stravinsky. Des concerts-surprise qui se tiennent traditionnellement dans la belle salle Jugendstil de l’Académie de musique qui s’y prête particulièrement par son ambiance conviviale. 

Pour ce qui est du programme proprement dit, relevons entre autre la prochaine «Journée marathon» qui sera consacrée le 31 janvier à Felix Mendelssohn (2. Une saison qui s’ouvrira à nouveau avec le festival international «Bridging Europe » (Passerelles sur l’Europe) dont le pays «vedette» sera cette année l’Autriche (d’où un accent mis entre autre sur les musiques de Mahler et Mozart).

Et, bien évidemment, encore et toujours des tournées : d’Edinburgh au Concertgebouw d’Amsterdam en passant par Londres, Rome, Athènes, Bonn, Vienne, Aix en Provence, Toulouse, les USA, le Canada et bien d’autres destinations. Interrogé à ce sujet, Iván Fischer n’hésita pas à souligner l’importance de ces sorties qui prennent, certes, beaucoup de temps et d’effort. Mais, tout en renforçant la convivialité entre les membres de l’orchestre, ces tournées obligent les musiciens à s’adapter à des environnements (salles, acoustiques, publics) nouveaux et gagner ainsi en souplesse. Sans compter la plus value inestimable qu’elles apportent à l’image du pays de par le monde. Et puis, non sans humour, Iván Fischer ajouta d’un sourire espiègle qu’en tournée, ces dames et messieurs sont d’autant plus libres pour se consacrer à la musique, qu’ils n’ont pas le soir conjoint et enfants pour les en  distraire !…

Autre temps fort de cette saison 2015-2016: reprise de La Flûte enchantée (3 à l’étranger (dont New York) avec des dialogues en anglais. A cet égard, le chef va innover en présentant également à Budapest une version de la Flûte avec dialogues en anglais, ceci pour ne pas léser les nombreux expatriés - non magyarophones - résidant à Budapest. A noter sur vos tablettes : la date du 6 mai, car les places vont à coup sûr très vite partir.   

Egalement à noter : le renouvellement en cours du contrat avec la chaîneMezzo.

Pour terminer, projection de la bande annonce d’un film consacré au chef et aux tournées de l’ochestre qui sortira dans les salles de Budapest le 12 avril prochain.

 

♫ ♪

Iván Fischer et la France

Interrogé sur ses relations avec la France et son public, Iván Fischer n’hésita pas à les qualifier d’emblée d’excellentes. Tant pour ce qui concerne les salles que le public. Se produisant régulièrement à Pleyel et à la Cité de la Musique, le chef et son orchestre n’ont pas encore eu l’occasion de tester la nouvelle salle de la Philharmonie, ce qui ne saurait tarder. Quant au public, Iván Fischer ne nous cacha pas son enthousiasme, et ce non seulement à propos du public parisien, mais également pour le public lyonnais où, se rappelant qu’il fut plusieurs années directeur musical de l’Opéra de Lyon, il y a encore de nombreux amis qui suivent fidèlement ses concerts.

Quant à la musique française, le chef hongrois apprécie tant la musique contemporaine (telle celle de son ami Pierre Boulez) que la musique baroque (Rameau, Lully) en vogue à la cour de Versailles; la qualifiant selon le terme français de « bon goût ». A tel point que deux soirées vont lui être exclusivement consacrées (les 27 et 28 novembre sous la direction de Kujiken).

Pour terminer, Iván Fischer exprima sa reconnaissance envers la France pour l’avoir décoré Chevalier des Arts et des Lettres.

Certes. Mais à quand une Légion  d’Honneur qui serait plus de mille fois méritée ? Puissions-nous être entendus…

PW – 29 mars 2015

___________

(1) : Programme disponible en hongrois sous le lien suivant :

https://www.facebook.com/Fesztivalzenekar/app_331489720387828

(2) : les concerts-marathon sont organisés une fois par an dans la cadre du Palais des Arts de Budapest : suite de concerts non stop consacrés à un compositeur donné, du matin (10h30) au soir (22 heures), agrémentés de projections de films. Ont fait l’objet entre autres de concerts-marathon : Dvořák, Beethoven, Schubert, Mozart, Bartók, Bach  ou encore (cette année) Stravinsky.

(3)cf. le compte rendu de la Flûte enchantée paru dans ces colonnes le 7 mars dernier.

   http://www.francianyelv.hu/kozosseg/blogok/egy-francia-magyarorszagon-pierre-waline-blogja/la-flute-enchantee-sous-la-baguette-magique-d-ivan-fischer-un-pur-ravissement

 

 

 

Következzenek: pronom relatif, pronom adverbials, pronom quantatif...
S ´ il est un homme politique qui défraie la chronique sur la scène...
A tömegturizmusból fakadó kellemetlenségek orvoslása érdekében...
Sikeres, felkészítés közép és emelt szintű érettségire, különböző...
Tutanhamon sírját 1922-ben fedezte fel Howard Carter és Lord...
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó