Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Egy francia Magyarországon - Pierre Waline blogja

Francia születésű, nyugdijas vagyok, Pesten élek. Szeretek itt élni, szeretem Magyarrszágot, a nyelvet, a kultúrát, de jó néha hazamenni Párizsba is. Szeretem a klasszikus zenét. Fontos számomra a kommunikáció, meg a harc az intolerancia és a rasszizmus ellen.

Bof....
Déteste par dessus tout l'intolérance, le nationalisme et le racisme, encore trop répandus...
Mindenek elött a nacionálzmus, az intolerancia és a racizmus ellen szeretnék küzdeni, amelyek sajnos tul gyakori jelenségek a mai világban...

Indíts Te is blogot a francianyelv.hu-n!

Contacts visant à mettre en oeuvre un projet commun de promotion de la musique auprès des habitants de la capitale.

Le 23 octobre prochain, les Hongrois vont commémorer la révolution de 1956 dont ce sera cette année le 60ème anniversaire.

En tête de l’ouvrage qu’il consacre à nos particularismes régionaux (*), le journaliste Pierre Bonte a choisi de nous confier en guise de sous-titre „Nous sommes tous des provinciaux”.

 

Nicolas Sarkozy: „Comment peut-on dire qu'Orban n'est pas un démocrate? Il fait un référendum, le référendum ne fait pas 50% de participation, il dit: 'bon, c'est un échec'."

 

Si Budapest est à juste titre réputée pour sa beauté, elle constitue également l’un des grands centres culturels de l’Europe. Notamment pour ce qui concerne la vie musicale, mais dans bien d’autres domaines également, comme en témoigne sa vie théâtrale intense et de qualité ou encore les nombreuses manifestations et expositions qui y sont organisées autour des arts plastiques, de l’architecture ou de la photographie. Malgré tout, sauf peut-être dans le domaine de la musique et du théâtre, une culture encore marquée par la tradition, où les créations d’avant-garde ou véritablement innovantes ne faisaient jusque récemment que des apparitions encore timides. N’allez pas y édifier une „pyramide du Louvre”, ou un édifice tel celui qui abrite le musée Guggenheim de Bilbao, ce serait la révolution.

Le mérite en est d’autant plus grand, qui revient aux organisateurs de l’exposition-foire ART MARKET BUDAPEST, d’y organiser chaque année, et ce depuis six ans, une grande manifestation autour de l’art contemporain et de l’avant-garde. Plus qu’une exposition, il s’agit d’un immense marché de l’art contemporain où les oeuvres exposées sont mises en vente. Regroupant désormais une centaine d’exposants venus de 20 pays et de 4 continents pour y présenter plus de 500 artistes, proposant plusieurs milliers de créations, elle a attiré l’année dernière près de 100 000 visiteurs, cap qui risque fort d’être dépassé cette année.

 

 

Une manifestation qui se déroule également dans d’autres grandes métropoles de par le monde, mais dont la version hongroise n’a rien à envier à ses aînées. Surtout par la qualité de ses exposants, de ses invités et des oeuvres présentées. Mais aussi par les nombreuses animations organisées lors de son déroulement. Nous offrant la plus importante scène d’Europe centrale regroupant au plan international des oeuvres d’art contemporain, les organisateurs d’ART MARKET BUDAPEST entendent entre autres promouvoir cette région autrefois soumise à l’idéologie communiste.

 

Parmi les hôtes de marque, il nous suffira de mentionner la sculptrice polonaise Magdalena Abakanowicz (qui, outre la sculpture, s'est également intéressée à la peinture et à l'architecture). Parmi les oeuvres exposées, figurent en bonne place les clichés de David Seymour, alias Chim, artiste d’origine polonaise établi à Paris où il fonda avec Robert Capa, Henri Cartier-Bresson et George Rodger, l'agence Magnum. L’agence Magnum dont l’une des dirigeantes actuelles, Simone Klein (ancienne responsable du département photographies chez Sotheby’s, aujourd’hui responsable du réseau de l’Agence en Europe), sera également présente pour nous retracer dans une conférence les 70 ans d’activité de cette Agence, la plus célèbre au monde. La photographie, une discipline où les Hongrois ont particulièrement brillé avec des noms tels que László Moholy-Nagy, Robert Capa ou André Kertész (ces deux derniers bien connus de nos compatriotes, puisqu’ayant chosi de s’installer en France). Une lignée qui est loin d’être éteinte, comme en témoignent les nombreuses galeries établies dans la capitale hongroise. Nous pourrions allonger ainsi indéfiniment la liste. Pusique nous évoquons des noms prestigieux, rappelons que la galerie hongroise Várfok Galéria, l’une des toutes premières fondées après la chute du communisme, est étroitement liée aux noms de Françoise Gilot, ancienne compagne de Picasso (mère de ses deux enfants) elle-même peintre aujourd’hui établie à New York, dont la galerie présente actuellement les oeuvres, et Endre Rozsda, figure emblématique du Bateau Lavoir. C’est dire le niveau des exposants!

Quant aux manifestations organisées autour d’ART MARKET, la liste en est trop longue pour être ici rapportée. On se bornera à mentionner en premier lieu la Pologne, pays invité avec son programme „POLISH(ed), mais aussi la présence de ART FROM BERLIN, autre programme de portée internationale, émanation de la Fédération des galiéristes berlinois. Dans le domaine de la musique, des oeuvres du compositeur polonais Krzysztof Penderecki seront également présentées en marge de l’exposition, par l’intermédiaire  du Festival CAFe Budapest.

   Nous ne pouvons donner ici qu’un bref aperçu d’une manifestation dont l’ampleur et la densité dépassent largement le niveau national pour lui donner une portée européenne, voire mondiale.

Un grand merci à ses organisateurs, en premier lieu desquels Attila Ledényi, son initiateur.

 

PW- 8 octobre 2016

 

ART MARKET BUDAPEST

se tiendra du 13 au 16 octobre sur le site Millenáris

(Budapest II, 16-20 Rokus utca)

de 11h à 20h, entrée libre

www.artmarketbudapest.hu

Le 27 avril 1969, le général de Gaulle lançait un référendum sur la réforme du Sénat et la régionalisation. Le résultat: sur une participation de 80%,  52,5 % de „non” contre  47,5 de „oui”. Dès le lendemain, de Gaulle annonçait sa démission.

Le 9 septembre 2001, des membres d’Al Qaïda se faisant passer pour des journalistes assassinaient le commandant Massoud. Qui s’en souvient? Deux  jours plus tard étaient attaquées les tours du World Trade Center.

Au lendemain de la Guerre, une célèbrité aurait, paraît-il, déclaré: ”J´aime tellement l´Allemagne...
Les mélomanes et amateurs d ´ opéras le savent bien: la turquerie fut un genre tr è s en vogue en...
Comme l ´ on sait, le Trois septembre marque l ´ anniversaire de la déclaration de guerre à l ´...
Pour terminer l´été en beauté et célébrer ensemble les premiers beaux jours de l´automne, rien de...
Le phénomène est bien connu, quitte à en devenir un lieu commun: déserté par ses habitants, Paris...
Lors d’une visite chez des amis Hongrois durant l’été 1968, nous décidâmes de faire un grand...
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó