Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

1918 : à la fin de la Première Guerre mondiale, la défaite des empires centraux entraîne la dissolution de l'empire austro-hongrois. La Hongrie devient une république indépendante.

1919 : le Parti socialiste hongrois, sous la direction de Bela Kun, prend le pouvoir et crée une «République des conseils», qui dure à peine trois mois, renversée par une intervention roumaine. L'amiral Horty est proclamé régent et met en place un régime dictatorial.

1920 : le traité du Trianon entérine la perte de la Croatie, la Ruthénie, la Slovénie et la Transylvanie, réduisant la Hongrie à un tiers de son ancienne superficie et faisant passer sa population de 20 à 7 millions d'habitants; 3,5 millions de Magyars se retrouvent hors des nouvelles frontières.

1938 : la Hongrie, qui s'est rapprochée de l'Allemagne hitlérienne, récupère une partie de la Slovaquie.

1940 : adhésion au Pacte tripartite; la Hongrie prend possession d'une partie de la Transylvanie.

1941 : elle entre en guerre aux côtés du Reich contre l'URSS.

1944 : la Wehrmarcht occupe le pays. Après l'entrée des troupes soviétiques en Transylvanie, Horty, qui a demandé l'armistice, est renversé. Les S.S. entreprennent la déportation systématique des Juifs et des Tziganes.

1945 : les troupes soviétiques prennent Budapest et chassent les nazis. Le gouvernement provisoire de Dalnoki Moklos vote une réforme agraire. Les premières élections sont remportées par le parti des petits propriétaires.

1946-1948 : le Parti communiste, dirigé par Matyas Rakosi, élimine progressivement les autres forces politiques. Les mines, l'industrie lourde et les banques sont nationalisées.

1949 : proclamation de la République populaire hongroise. Un régime stalinien est instauré.

1953 : après la mort de Staline, une aile réformatrice émerge dans le Parti. Imre Nagy succède à Matyas Rakosi et entame une relative libéralisation avant d'être écarté du pouvoir.

1956 : insurrection populaire. Imre Nagy est rappelé au pouvoir et demande le retrait de la Hongrie du Pacte de Varsovie. Les troupes soviétiques occupent Budapest, matent la résistance de la population, faisant plusieurs milliers de victimes, et mettent en place un nouveau gouvernement, dirigé par Janos Kadar. Imre Nagy est exécuté deux ans plus tard.

1960-1968 : tout en restant fidèle à l'Union soviétique, le régime introduit des réformes économiques qui visent à concilier la planification centralisée et les lois du marché.

1988 : Karoly Grosz succède à Janos Kadar, qui n'est plus soutenu par le père de la perestroïka, Mikhaïl Gorbatchev. La Hongrie est alors le pays socialiste le plus riche et le plus ouvert à l'Ouest. Des mouvements d'opposition commencent à se structurer.

1989 : La direction du parti condamne l'intervention soviétique de 1956 et réhabilite les victimes, dont Imre Nagy. Le Parlement vote le retour au multipartisme. La frontière avec l'Autriche est ouverte.

1990 : les premières élections libres sont remportées par le Forum démocratique (centre-droit) de József Antall. Árpád Göncz (libéral) devient président de la République.

1991 : départ des dernières troupes soviétiques. Le pacte de Varsovie est dissout.

1994 : victoire du Parti socialiste hongrois (ex-communistes réformateurs) aux élections législatives. Gyula Horn forme un gouvernement de coalition avec l'Alliance des démocrates libres et mène une politique libérale.

1997 : les Hongrois votent par référendum pour l'adhésion à l'Otan.

1998 : victoire de la Fidesz (droite), menée par Viktor Orban, aux législatives.

1999 : la Hongrie entre dans l'Otan.

Mai 2002 : le Parti socialiste, dirigé par Peter Medgyessy, remporte les élections législatives.

Mai 2004 : la Hongrie rejoint l'Union européenne.
Juin : l'opposition conservatrice remporte les élections européennes, devant la coalition de centre-gauche au pouvoir.
Octobre : investiture du gouvernement de coalition dirigé par le socialiste Ferenc Gyurcsany. Il succède à Peter Medgyessy, qui a démissionné en août.
Décembre : le Parlement ratifie le traité constitutionnel de l'Union européenne.

2006

Avril: la coalition de centre gauche remporte les législatives avec 54% des voix.
Fin septembre : de violentes manifestations éclatent à la suite de la diffusion de l'enregistrement d'un discours du Premier ministre, Ferenc Gyurcsany, dans lequel il reconnaît avoir menti sur son bilan pour remporter les élections d'avril.

1er octobre : la coalition de gauche au pouvoir subit un revers à l'occasion d'élections municipales, où la droite remporte 18 des 19 assemblées départementales de province.

23 octobre : de violentes manifestations perturbent les commémorations du soulèvement de 1956.

Décembre 2007 : la Hongrie ratifie le Traité de Lisbonne et rejoint l'espace Schengen.

2008

9 mars : les projets de réformes du gouvernement Gyurcsany sont massivement rejetés lors d'un référendum initié par l'opposition de droite. Ces mesures, visant notamment, à privatiser en partie les secteurs de la santé et de l'éducation étaient destinées à rétablir les finances publiques.

27 avril : éclatement de la coalition gouvernementale à la suite de l'échec du référendum. Après le limogeage de la ministre de la santé membre du Parti libéral (SZDS), les autres ministres de cette formation démissionnent.

28 octobre : mise à mal par la crise financière internationale, Budapest obtient un prêt pour un montant total de 20 milliards d'euros (12,5 milliards promis par le FMI, 6,5 milliards par l'Union européenne, et un milliard par la Banque mondiale).

2009

21 mars : affaibli par la crise, le Premier ministre Ferenc Gyurcsany annonce sa démission.

14 avril : Gordon Bajnai, ministre de l'Economie du gouvernement démissionnaire est élu Premier ministre par le parlement.

A felolvasó használata

A honlapon található francia nyelvű szövegeket a beépített program felolvassa, ha kijelölöd a szöveget az egérrel. Ha nem tudod hogyan kell, nézd meg ezt a videót:

Bíró Ádám könyvei

Vive la langue française!

Oublie ton passé,
qu`il soit simple ou composé,
Participe à ton Présent
pour que ton Futur
soit Plus-que-Parfait !

Kövess minket!

Francia szótárak

Hirdetés

Pierre Waline blogja

 

Bíró Ádám blogja Párizsból

 
 

Actualité sportive vue de Budapest

Francia idegenlégió blog

 

Baranyi Beatrix, Recto et verso

 

Állásajánlatok

A címoldalról ajánljuk

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Franciatanárok

  • 1
  • 2
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó