Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Environ 10.000 personnes se sont rassemblées dimanche après-midi à l’appel de plusieurs organisations religieuses pour dénoncer les propos antisémites tenus par un député du parti Jobbik lundi dernier au parlement.

Le bruit des balles résonnent sur les murs de la place Kossuth de Budapest. Celles des Croix-Fléchées. Une petite-fille a survécut au pogrom qui a couté la vie à plusieurs milliers de personnes en 1944 sur les bords du Danube. Près de 70 ans ont passé lorsqu’elle se retrouve confrontée une nouvelle fois au Mal, sous la forme de jeunes hooligans que l’on imagine être des militants de Jobbik.

{youtube width="560" height="400"}OKpznsxZews{/youtube}

L’hymne national retentit immédiatement à la suite de ce court-métrage projeté sur des écrans géants juste devant le parlement [visionnez-le en fin d'article !]. C’est une nouvelle fois dans la plus grande dramaturgie et à la nuit tombante que l’on manifeste en Hongrie. Avec cette fois l’impression de vivre un moment important pour la démocratie hongroise, en raison de la présence de représentants politiques de gauche et de droite. Chose impossible dans ce pays hors de telles circonstances. Ce qui fera dire plus tard dans la soirée au président de Jobbik Gabor Vona, qu’il est "évident qu'une grande coalition a été formé pour détruire Jobbik".

Cette « Manifestation de masse contre le nazisme » a été organisée par la Fédération des communautés juives de Hongrie (Mazsihisz), la communauté évangélique pentecôtiste « Hit Gyülekezete » et la branche hongroise de l’association pour la mémoire de la Shoah « The March of the living ».

Antal Rogan, représentant la Fidesz au pouvoir, a insisté sur le fait qu’aucun citoyen hongrois ne doit être humilié ou stigmatisé en raison de sa religion ou de son origine ethnique : "Un génocide est toujours précédé par des listes", et il est inacceptable que "les gens ne parviennent pas à tirer les leçons de ces 100 dernières années".{nomultithumb}

"Le fascisme est un virus et Jobbik est son hôte", a déclaré pour sa part le leader de l'opposition socialiste, Attila Mesterhazy, qui a lancé un appel à Viktor Orban à se saisir de la question cette semaine au parlement et la Fidesz à utiliser sa majorité des deux tiers pour mettre Jobbik "en quarantaine".

S'exprimant au nom du mouvement électoral « Együtt 2014 », l'ancien Premier ministre Gordon Bajnai a appelé à une large coopération dans la lutte contre l'idéologie néonazie  dirigée à la fois contre les Tsiganes et les Juifs : "Nous voulons vivre en paix dans un pays où vivre sans crainte est un droit fondamental".

Quand Jobbik veut recenser les Juifs au gouvernement

"[Il est] grand temps d'évaluer le nombre des membres d'origine juive du gouvernement ou du parlement, qui représentent une certaine menace pour la sécurité nationale", avait estimé le député Marton Gyöngyösi lundi soir dernier au cours d’un débat parlementaire sur la question du statut de la Palestine. Il n'est pas seulement un député parmi les 47 que compte Jobbik au parlement hongrois, il est aussi en charge des relations internationales du parti et le vice-président de la commission parlementaire des Affaires étrangères.

Des propos qui auraient peut-être aboutis à la dissolution et à l’interdiction pure et simple du parti dans un autre pays. Les partis d’opposition ont réclamé un durcissement de la loi actuelle qui condamne les propos racistes et le président du parlement Laszlo Kövér a affirmé qu’il allait mettre en place une modification des règles du parlement pour ne plus permettre ce type de propos.

Le gouvernement a condamné par communiqué de longues heures plus tard "le plus sévèrement les propos du député du Jobbik Marton Gyöngyösi tenus au parlement". Cela ne fera pas oublier cependant la réaction très « molassonne » du répondant à Marton Gyöngyösi, Zsolt Németh, secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, se contentant de déclarer que "l’origine juive n’est pas très en rapport avec le conflit du Proche Orient" et que "nous n’avons pas de tel projet". De même, il aura fallu attendre 48 heures pour que le Président de la République daigne condamner le député Jobbik. Heureusement, dès le lendemain, des personnes s’étaient réunies spontanément devant le parlement pour un "flashmob" en portant des étoiles jaunes.

Le parti antisémite Jobbik perd du terrain

Jobbik ne tirera vraisemblablement aucun bénéfice de toute cette affaire en termes de popularité, bien au contraire. Cela fait longtemps qu’il a atteint les limites de son potentiel électoral par sa radicalité et il cherchait plutôt ces derniers mois à se présenter comme un parti en position de gouverner pour élargir sa base électorale aux déçus de la Fidesz. Sans succès d’ailleurs, puisque le parti ne cesse de baisser dans les sondages d’intentions de vote, oscillant autour de 10% [contre 17% des voix aux législatives de 2010].

Impossible désormais de ne pas considérer Jobbik comme un parti ouvertement antisémite, quand bien même celui-ci se définit comme non-raciste et non-antisémite. Impossible désormais aussi pour la Fidesz au pouvoir de conclure toute alliance avec ce parti dans le futur. Une hypothèse qui n’était toujours pas à écartée à ce jour, considérant la baisse de popularité du parti. L’Union européenne ne le permettrait pas et, beaucoup plus important - à en juger par les réactions de ce dimanche - la Hongrie elle-même ne le permettrait pas. La société hongroise s’est polarisée, la Hongrie s’est droitisée, l’extrême-droite à pris de l’ampleur ces cinq dernières années, mais tous les verrous démocratiques n’ont pas sauté pour autant. (Corentin Léotard / hu-lala.org)

A felolvasó használata

A honlapon található francia nyelvű szövegeket a beépített program felolvassa, ha kijelölöd a szöveget az egérrel. Ha nem tudod hogyan kell, nézd meg ezt a videót:

A címoldalról

Bíró Ádám könyvei

Vive la langue française!

Oublie ton passé,
qu`il soit simple ou composé,
Participe à ton Présent
pour que ton Futur
soit Plus-que-Parfait !

Kövess minket!

Francia szótárak

Hirdetés

Pierre Waline blogja

 

Bíró Ádám blogja Párizsból

 
 

Actualité sportive vue de Budapest

Francia idegenlégió blog

 

Baranyi Beatrix, Recto et verso

 

Állásajánlatok

A címoldalról ajánljuk

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Franciatanárok

  • 1
  • 2
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó