Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Article paru dans le Magyar Nemzet le 31 mars 2021. Une rencontre Orbán–Salvini–Morawiecki est organisée ce jeudi à Budapest. Jeudi, Viktor…

The post Il y a une vie après le PPE : elle commence sous nos yeux first appeared on Visegrád Post.

Article paru dans le Magyar Nemzet le 31 mars 2021.

Une rencontre Orbán–Salvini–Morawiecki est organisée ce jeudi à Budapest.

Jeudi, Viktor Orbán, Premier ministre de la Hongrie et président du FIDESZ, en compagnie du chef du gouvernement polonais Mateusz Morawiecki et du chef de la Lega italienne, Matteo Salvini, présentera une charte définissant leurs valeurs et leurs objectifs communs. Dans un communiqué récent, Salvini a nié que le but de la rencontre de Budapest serait d’annoncer la création en commun d’un nouveau groupe de partis. En tout état de cause, Bruxelles et la coupole du Parti Populaire Européen (PPE) surveilleront d’un œil très attentif le résultat de ces discussions tripartites visant à la réorganisation de la droite européenne.

Jeudi, Budapest recevra la visite du chef du gouvernement polonais, Mateusz Morawiecki, et du chef de la Lega italienne, Matteo Salvini. Ces ténors de la droite arriveront à l’invitation du Premier ministre hongrois Viktor Orbán, qui est aussi président du parti de gouvernement hongrois FIDESZ. Le chef du bureau de presse du cabinet du Premier ministre hongrois a confirmé hier à l’agence de presse hongroise MTI que le sujet d’une alliance politique unissant au niveau européen le PiS polonais, la Lega et le FIDESZ figure bien à l’ordre du jour de leur rencontre. Il y a déjà plusieurs semaines, à l’occasion d’un de ses entretiens radiophoniques habituels du vendredi, Viktor Orbán annonçait solennellement l’imminence d’une telle rencontre, affirmant au passage, comme il l’avait déjà fait à de nombreuses reprises par le passé, que son parti, avec l’aide des Polonais et des Italiens, s’efforce de réorganiser la droite européenne. Il y a à peine deux semaines de cela, comme on le sait, le FIDESZ a quitté le PPE, dont il avait précédemment déjà quitté le groupe parlementaire au Parlement européen (PE).

L’identité européenne

Interrogé par l’agence MTI sur la rencontre de demain [jeudi 1er avril 2021, ndlr], Matteo Salvini a révélé quelques détails : à l’en croire, avec les premiers ministres hongrois et polonais, il s’apprête à discuter de la remise en marche post-pandémique de l’Union européenne, et des moyens de repenser l’identité européenne.

« À Budapest, nous allons accorder nos visions de l’Europe de l’avenir, du travail, du bien-être, de la sécurité, de l’identité, de la famille, de l’enseignement, de la défense, des migrations, de la politique extérieure, de la coopération sanitaire… nous allons nous occuper de la vie réelle des citoyens, » a déclaré le chef de la Lega, ajoutant que lui, Viktor Orbán et Mateusz Morawiecki prévoient aussi de présenter une charte définissant leurs valeurs et leurs objectifs communs.

Salvini en a profité pour nier qu’il s’apprêteraient à annoncer à Budapest la création d’un groupe commun de partis. Il a affirmé que lui-même se prépare à partir bientôt pour un tour d’Europe, afin de discuter, d’un bout à l’autre du continent, de cette question avec des alliés potentiels. Dans un entretien récent, Katalin Novák, vice-présidente du FIDESZ en charge des questions de politique extérieure, a exprimé la même idée : notre coopération avec la Lega et le PiS « n’implique pas forcément la création d’une nouvelle structure ou d’un nouveau groupe parlementaire dans l’immédiat ».

Salvini et son rêve d’unité

Les éléments institutionnels se feront donc encore attendre pour un temps, mais Matteo Salvini, dans son communiqué d’hier [30 mars 2021, ndlr], laisse entrevoir un plan extraordinairement ambitieux : son rêve est, dit-il, d’unifier les groupes parlementaires Identité et Démocratie (ID) et Conservateurs et Réformateurs Européens (CRE), de façon à créer un groupe qui serait, par ordre de taille, la deuxième force du PE. Au niveau européen, la Lega italienne fait actuellement partie de la famille Identité et Démocratie, tandis que le parti de gouvernement polonais siège avec les partis de la famille CRE. Il ne sera, par contre, pas facile de lisser les lignes de fracture séparant ces deux familles. Comme l’a déjà affirmé Magyar Nemzet par le

Source: Visegrad Post

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó