Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

V4 Selon Oliver Hermes, PDG de la société allemande Wilo et président de la German Eastern Business Association, cité par Remix…

The post L’essentiel de l’actualité du 6 au 12 septembre dans le V4 first appeared on Visegrád Post.

V4

  • Selon Oliver Hermes, PDG de la société allemande Wilo et président de la German Eastern Business Association, cité par Remix ce 3 septembre, les tensions grandissantes entre l’Allemagne et les pays conservateurs d’Europe centrale que sont la Hongrie et la Pologne « pourraient gravement handicaper [la] croissance » allemande, alors que l’Europe de l’Est « est en train de devenir un partenaire clef pour les entreprises allemandes » et représente déjà un cinquième du commerce extérieur de la RFA.

Hongrie

  • Selon une récente enquête portant sur douze États membres de l’Union européenne, 88% des Hongrois se sentent actuellement libres dans leur vie quotidienne, tandis que seulement 46% des Allemands et 57% des Autrichiens partagent cet avis.
  • Lors de sa réunion du mercredi 8 septembre, le gouvernement hongrois a adopté une motion de soutien à la Pologne et condamnant l’attitude de Bruxelles à son égard. À ce sujet, le ministre hongrois de la Justice, Judit Varga, a déclaré sur Facebook que la Commission européenne avait « lancé une attaque brutale contre la Pologne, s’immisçant dans le processus judiciaire et législatif d’un État membre souverain d’une manière sans précédent. Cette procédure est non seulement scandaleuse, mais aussi totalement inacceptable […] Avec cette décision scandaleuse et arrogante, la Commission a franchi une ligne que nous pensions auparavant impensable ».
  • Dans le cadre d’un entretien diffusé ce 4 septembre par SpiritFM, le secrétaire d’État hongrois chargé de l’assistance aux chrétiens persécutés, Tristan Azbej, a déclaré qu’entre 8000 et 10 000 Afghans chrétiens avaient déjà dû quitter leur pays depuis la prise du pouvoir des talibans à Kaboul le 15 août dernier, le nouveau régime entreprenant manifestement de liquider physiquement cette minorité religieuse. Parmi eux 700 ont été pris en charge par la Hongrie.
  • La fin de l’été approchant, la rentrée universitaire s’annonce, mais, cette année, ce ne sera pas pour tout le monde. En effet, l’université de médecine Semmelweis de Budapest vient de faire savoir ce jeudi 9 septembre que « les étudiants qui refusent la vaccination sans raison médicale valable […] peuvent s’inscrire à l’Université Semmelweis mais ne peuvent pas commencer leurs études [car] il est inacceptable et incompatible avec les vœux des élèves de première année de mettre en danger leurs semblables vulnérables en ne faisant pas tout pour se protéger et protéger leur environnement [et que] la formation médicale et en sciences de la santé est inconcevable sans un enseignement pratique lorsque les étudiants étudient et participent aux soins en pharmacie, au chevet des malades ou auprès des personnes blessées ». En pratique, cela signifie la vaccination anti-covid obligatoire pour tous les étudiants en médecine.
  • Pandémie et restrictions sanitaires obligent, le secteur hongrois du tourisme a pris un sacré coup dans l’aile. En effet le nombre des touristes étrangers en Hongrie a baissé de 70% en 2020 par rapport à 2019, ce qui selon le Baromètre du tourisme mondial, correspond sensiblement à la tendance européenne : baisse de 66% au premier semestre 2020 et même de 97% au second semestre 2020. La tendance se poursuit également cette année.
  • Le 52e Congrès eucharistique (IEC 2020) c’est tenu cette semaine à Budapest – la dernière édition budapestoise a eu lieu en 1938. Pour la clôture de l’événement, le pape François a célébré une messe géante sur la place des Héros devant des dizaines de milliers de fidèles, peu après avoir rencontré le président de la République ainsi que le Premier ministre Viktor Orbán et le vice-Premier ministre Zsolt Semjén durant près de 40 minutes.

Pologne

  • Conformément à ses engagements vis-à-vis de l’Alliance atlantique, la Pologne a accepté d’accueillir 500 réfugiés afghans pour une durée de trois mois, tandis que 50 d’entre eux – au maximum – seront autorisés à rester durablement dans le pays, comme l’a expressément précisé Michał Dworczyk, le chef de la Chancellerie du Premier ministre. Un premier contingent de 114 Afghans est ainsi arrivé à Poznań dans la

Source: Visegrad Post

A felolvasó használata

A honlapon található francia nyelvű szövegeket a beépített program felolvassa, ha kijelölöd a szöveget az egérrel. Ha nem tudod hogyan kell, nézd meg ezt a videót: 

Állásajánlatok
Bíró Ádám könyvei

Vive la langue française!

Oublie ton passé,
qu`il soit simple ou composé,
Participe à ton Présent
pour que ton Futur
soit Plus-que-Parfait !

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó