Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech
(Crédit: Gyurkó Bátor)

Dimanche 13 février, à 14 heures, une manifestation de sympathie en faveur de l'ancien ministre finlandais de l'Intérieur, Päivi Räsänen, a eu lieu devant l'ambassade de Finlande à Budapest.

Le procès de Räsänen se poursuivra le 14 février, après quoi il sera décidé dans quelques semaines si l'homme politique chrétien-démocrate sera emprisonné pour avoir cité la Bible.

L'ancien ministre de l'Intérieur finlandais en allusant l'éptire aux Romains 1:24-27 est poursuivi pour avoir "remis en question" le soutien de sa propre église, l'Église évangélique luthérienne de Finlande, à la Pride 2019, dans un message Twitter de 2019.

Plus que prévu, quelque 3 000 personnes ont participé dimanche après-midi à une manifestation de sympathie devant l'ambassade de Finlande, sur la colline de Gellért.

(Crédit: Hetek/Gulyás Péter)

La modératrice de la manifestation de sympathie, après avoir salué les participants, a déclaré que l'on pouvait se poser la question suivante : pourquoi des personnes manifestent-elles en Hongrie pour ce qui, à première vue, semble être une question de justice finlandaise ?

"Mais ce n'est pas une question intérieure finlandaise, c'est une question pour tous les chrétiens européens. L'issue du procès d'un ancien ministre de l'intérieur qui a pris une position biblique pourrait être fatidique pour nous tous, en créant un précédent pour la liberté d'expression et la liberté de religion."

- Il a déclaré : "Ils ne s'expriment pas seulement pour Paivi Rasanen, mais pour la Finlande dans son ensemble, pour l'Europe chrétienne et pour l'avenir de la liberté.

Dr László István Mészáros, ancien vice-président de la commission des droits de l'homme du Parlement, a salué les participants à la manifestation. M. Mészáros a qualifié le procès de l'homme politique finlandais d'affaire criminelle de conspiration. Il a rappelé à l'assemblée que la Bible était le premier produit de l'imprimerie européenne et qu'elle était donc inséparable de la civilisation européenne. Il a déclaré que la restriction du débat public sur le contenu de la Bible était une attaque anti-européenne.

Dr. László István Mészáros, ancien vice-président de la commission parlementaire des droits de l'homme, des minorités et des affaires religieuses
Dr. László István Mészáros, ancien vice-président de la commission parlementaire des droits de l'homme, des minorités et des affaires religieuses. (Photo crédit: Hetek/Gulyás Péter)

Il a ajouté que le procureur général finlandais, qui a engagé des poursuites contre M. Räsänen, n'a rien à voir avec la manière dont l'Église catholique interprète la Bible et dont elle établit ses propres lois.

Enfin, il a exprimé l'espoir que le tribunal finlandais résistera à ce test historique et que le bon sens et la jurisprudence indépendante prévaudront.

Un message de Päivi Räsänen a ensuite été diffusé, remerciant les Hongrois de l'avoir défendue.

"Ensemble, nous défendons tous la liberté d'expression et de religion". Elle a ensuite déclaré que "les enseignements de la Bible ne sont pas nés de la haine, mais de l'amour".

Après son message, les organisateurs ont demandé aux participants d'évoquer leurs écritures ou leurs versets préférés de chez eux pour montrer à quel point les enseignements de la Bible sont importants pour eux.

Après la cérémonie symbolique, le pasteur réformé Tamás Márkus a commencé son discours par son verset préféré, "Nous devons obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes" (Actes 5:29), puis a ajouté une explication :

"Räsänen n'a rien dit que l'Église réformée de Hongrie n'ait pas dit. Sur cette base, moi, ou tout autre membre des églises protestantes en Hongrie, pourrions être sur le banc des accusés".

Il a ensuite lancé un avertissement : ne pensons pas que le cas de la femme politique finlandais ne peut pas se produire ici.

"Ils veulent que l'église historique se renie, mais on ne peut pas museler les Écritures. Ne laissons pas d'autres idéologies définir pour nous ce qu'est l'amour et comment nous devons aimer. Jésus-Christ est le chemin, la vérité et la vie. Personne n'aimait plus que lui. Qu'il soit notre guide".

En dernier lieu, Sára Kulifai, l'organisatrice de l'événement, a lu une lettre adressée à l'ambassade de Finlande lui demandant de transmettre le message des Hongrois à la Finlande. Dans cette lettre, les participants à la manifestation soutiennent fermement Räsänen et demandent au gouvernement finlandais de ne pas s'immiscer dans les affaires de l'église.

À la fin de l'événement, les participants ont prié ensemble le Notre Père.

Source: Kerületi Újság

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó